Gokicha

Type : SEINEN
Genre : Tranche de Vie
Scénario : Rui TAMACHI
Dessin  : Rui TAMACHI

« Je voudrais être aussi populaire qu’un scarabée rhinocéros ! »

Bonjour à tous !

Je suis content de pouvoir enfin inaugurer une nouvelle rubrique dans mon blog, il s’agit de la rubrique MANGAS.
Depuis quelques temps, j’ai appris à ouvrir mes horizons concernant mes lectures, et à adoré les mangas, me plonger dans leurs histoires et admirer surtout les illustrations faites par les dessinateurs.

A chaque série de manga finit, une chronique écrite par mes soins.
Et pour pour bien commencer, je vous propose une chronique sur Gokicha, la petite blatte de Rui TAMACHI, publie chez Komikku.

 

Petit résumé :
Jeune blatte, Gokicha vit l’enfer à Tokyo où tous les habitants la détestent. Elle décide alors de partir loin dans le nord, à Hokkaido, en espérant pouvoir vivre des jours meilleurs. Rêvant de devenir amie avec des humains, la voilà en route pour une longue aventure semée d’embûches… mais ce ne sera pas forcément là où l’on pouvait les attendre qu’elle les rencontrera. Car les histoires de Gokicha sont surtout prétextes à la mise en scène comique d’un petit cafard dans un environnement mi-réaliste mi-fantasmé. Comprenez donc qu’il y a peu de chances qu’elle rencontre un ami humain de si tôt !
Mais voilà, d’apparents petits riens tels que des détritus, des fleurs, un papillon, une luciole, ou une simple lentille de contact sont des choses aussi superbes qu’intéressantes pour Gokicha. Préparez-vous donc à suivre le parcours miniature de cette jeune blatte entre humour et émerveillement.

NOTATION_CERCLE_BANDHISBOOK22

Je met la note de 4/5 pour l’histoire de Gokicha notamment pour son dessin, son histoire mais surtout pour son humour.

Nous suivons Gokicha, jeune blatte qui par vivre à Hokkaido car selon elle, les gens la-bas seront plus accueillant envers elle. Mais comme pour tous les insectes, Gokicha n’est pas forcément apprécié par la population. De nature persévérante, notre héroine continue de croire qu’elle pourra un jour, être amie avec les humains.

A maintes reprise, Gokicha m’aura fait rire plus d’une fois, de part sa naïveté, son humour, ou ses rencontres inattendu.
Les enfants la rejettent car ils préfèrent les scarabées rhinocéros, elle devient la cible des commerçant, se faire pourchasser par les chats et devient victime des accidents météorologique.

Mais tout au long des tomes, on se demande si Gokicha finira par se faire apprécier des humains, mais malgré tout elle finira par faire des rencontres  qui sans le savoir bouleverseront sa vie, notamment grâce à chocolat, un chien un peu trop gourmand que Gokicha veut le mettre au régime et de Chaba, une autre blatte mais pas très commode qui pensera que Gokicha veut sa mort car à chaque apparition de l’héroine, Chaba se retrouve dans des situations aussi loufoques que périlleuse.

Gokicha n’aurait elle pas trouvée deux amies sans le savoir ?

N’hesitez pas à me dire votre avis, c’est important.

B

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s