A la vie, à la mort !

« À croire que le monde pourrait pas mieux se porter.
À croire l’avenir plus brillant que les étoiles. » 

Coucou chère(e)s lecteur !
Je reviens vers vous après une semaine d’absence car j’étais sur Paris en vacances et je n’avais pas mon ordinateur avec moi.
Je suis donc de retour pour un article sur un livre qui ne m’a pas plu, je ne suis pas forcément fan du thème abordé dans l’histoire mais voulant me donner une chance, j’ai voulu tenter mais mon avis reste le même.  Il s’agit de « À la vie, À la mort » de Célia BRYCE de chez ALBIN MICHEL.
  ————————  
Petit résumé :
Atteinte d’une tumeur au cerveau, Megan doit rentrer à l’hôpital pour suivre une chimiothérapie. À son grand dépit, elle est transférée dans une unité de soins pour enfants… où le seul qui semble avoir plus de cinq ans est Jackson Dawes. Et tout le monde adore l’irrésistible Jackson, des enfants aux parents, sans compter les infirmières. Très vite, Megan se laisse apprivoiser aussi. Il lui rase la tête parce que de toute façon elle va perdre ses cheveux. Ils partent pour des balades nocturnes dans d’autres bâtiments puisque de toute façon qu’est-ce qu’une réprimande, ils vont peut-être mourir. Au mépris du règlement et de la maladie, Megan et Jackson se réinventent une vie de hors-la-loi, hors la maladie, même si chacun sait que le temps est compté.

Avis

ETOILE_2_SUR_5

Ayant reçu ce bouquin dans une box KUBE j’avais envie de me laisser une seconde chance sur ce genre d’histoire, mais n’étant pas un amateur d’histoire traitant sur les maladies telles que le cancer, je vous annonce que je n’ai pas du tout aimé la lecture de ce livre.
J’ai eu l’impression de lire nos étoiles contraires de John Green, une héroïne réservée au début face à un garçon ouvert et voulant à tout prix engager une discussion, puis une relation forte et ensuite un décès pour clore l’histoire. Je connaissais la fin avant même d’être au milieu du livre, je suis déçu, pas de suspense et pas de surprise donc.
Megan est l’héroïne mais totalement exaspérante, se plains de l’endroit où elle se trouve, reste dans la réserve et se braque à chaque apparition de Jackson. Quant à Jackson, lui, est un garçon plus âgé, souriant, toujours joyeux avec les enfants et les parents, rends la vie infernale aux médecins, mais il a un côté à la Augustus Waters que je ne suis pas fan, et finalement il aura droit au même sort que lui.
J’ai été agréablement surpris par la présence de Sardine, une enfant malade qui m’a beaucoup touché par ses paroles et par ses actes mais qui malheureusement son sort était à prévoir. Ce qui me déçois encore plus. Dans ce genre d’histoire on arrive à prévoir d’avance le sort de certains personnages, c’est justement ce que je n’aime pas !
J’aime être surpris par l’intrigue, hors « À la vie, À la mort » ! Ne m’a pas convaincue et me  fais comprendre que les histoires traitant ce genre de maladie n’aient  finalement pas pour moi.
B

Un commentaire sur « A la vie, à la mort ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s