Quelqu’un qu’on aime

« Des falaises fragiles, en sursis, voilà ce qu’on est. »

Je reviens vers vous avec avec une très belle lecture remplie de tendresse, d’humour et d’émotion, et cela m’avait bien manqué.
Porté par une plume et un style délicat, Quelqu’un qu’on aime de Séverine VIDAL des éditions Sarbacane est une vraie pépite à lire et à relire.

  ————————  

Petit résumé : 
Peu avant le départ pour un road-trip avec son grand-père, Matt apprend qu’il est père d’une petite Amber de 18 mois. Obligé de s’en occuper, il projette de l’emmener mais une tornade empêche les avions de décoller. Matt, Gary et le bébé montent alors dans un van de location.

Avis

ETOILE_4_SUR_5

Je décide de mettre la note de 4/5 car ce fut une merveilleuse lecture.
Quatre personnes et un bébé, que les circonstances vont rassembler, et qui au fil de leur voyage vont se (re)découvrir, s’aider, se chamailler, s’aimer… Chacun avec sa force et ses  faiblesses apportent quelque chose à l’autre dans la mesure de ses besoins, comme dans la vie, comme dans une vraie famille!
Chaque chapitre est centré sur l’un des personnages, Matt doit apprendre à s’habituer à son nouveau rôle de père et de gérer son grand-père. Old Gary doit s’habituer à ce que son Alzheimer s’empire et doit faire face à se remémorer  des souvenirs plus ou moins vrais..
On suit également le parcours d’Antonia, une jeune femme qui décide de tout quitter suite à la rupture de son copain possessif (il lui reniflait ses cheveux ce malade…), et le dernier il s’agit de Luke, un adolescent en colère contre ses parents qui cachent un très lourd secret.
Durant c’est deux semaines, on apprends d’avantages sur eux, on apprends à les aimer, à rigoler et à pleurer avec eux.
J’ai adoré la finesse de l’histoire, l’écriture de l’auteure et cette histoire si émouvante, j’ai aimé chaque personnage, qui malgré leur parcours, forment une véritable famille, chaque histoire est très bien traité, malgré les répercussions, la solidarité et l’amour sont au rendez-vous.
Petit point négatif (ce n’est que mon avis), la fin. 
Une fin triste, immensément triste, j’ai été totalement secoué par ces derniers pages mais cela été à prévoir je m’en doutais un peu que l’auteure allait finir comme ça.
Ce livre est un road-trip qui nous fait voyager dans le passé et dans le présent sur les routes des Etats-unis auprès des personnages.
On rit, on pleure et on voyage avec ce groupe qui devient peu à peu une belle famille soudées.
B

2 commentaires sur « Quelqu’un qu’on aime »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s